Parmi les missions de l’Association des Amis du Musée Granet, l’une d’elles, très importante, est d’aider la direction du musée dans son effort d’exposition et de publication concernant son patrimoine artistique et culturel.

En 1992, à l’occasion de l’ exposition «Granet, Peintre de Rome» l’association publie un important ouvrage, de Denis Coutagne et Isabelle Neto-Daguerre, intitulé, «GRANET PEINTRE DE ROME». Cet ouvrage, historique dans la bibliographie de Granet, s’était voulu scientifique dans la mesure ou la connaissance de Granet restait encore confidentielle. ( six cents dessins sont conservés au musée d’Aix sur le seul thème de  « Granet et Rome » ). L’édition N°7 de la revue Impressions du Musée Granet, éditée par l’association,  fut consacrée  à François -Marius Granet et  le catalogue sommaire de l’exposition y fut encarté.

Page de couverture: L’église Saint Bonaventure vue du Colisée huile sur toile (30x24cm)
Page de couverture: L’église Saint Bonaventure vue du Colisée huile sur toile (30x24cm)

Vingt ans après, une version modernisée et remaniée est rééditée. Denis Coutagne a accepté de reprendre totalement son texte d’origine, redéployer une nouvelle iconographie avec 260 illustrations, toute en couleur dont beaucoup n’avaient jamais été publiées jusqu’à présent. Ce nouvel ouvrage partiellement financé par notre Association est intitulé «GRANET et Rome».

.

.

Parallèlement au catalogue «GRANET PEINTRE DE ROME», l’Association publie le catalogue sommaire de l’exposition qui sera associé au N°7 des Impressions du MUSEE GRANET. Ce catalogue est rédigé en français, anglais et italien.

.

.

.

Voûte souterraine à Rome, huile sur toile, legs Granet 1849

Œuvres

de François-Marius Granet 

présentées au musée dans la salle dédiée à l’artiste.

.

Le sommeil, huile sur toile, legs Granet 1849

.

.

Vue de Tivoli, huile sur papier marouflé sur toile, legs Granet 1849

.
.

.

.

.

.

.

.

.

.

Biographie de François-Marius Granet

1775 – Le 17 décembre : Naissance à Aix-en-Provence de François-Marius Granet, fils de Jean Estienne, maître-maçon (1746-1 796) et de Anne-Magdeleine Durand (morte en 1796).

1791 – II entre à l’école de dessin d’Aix et sera élève de Constantin.

Rencontre avec Auguste Forbin.

1794 – Granet est placé comme dessinateur à l’arsenal de Toulon.

Il revient à Aix en 1795

1796 – Décès de ses parents. Cette même année il fait son premier séjour parisien avec Forbin et découvre le Louvre. Retour à Aix, en 1797 avec séjour à la Roque d’Anthéron et au château de la Barben.

1798 – Paris. Granet entre à l’atelier de David pour quelques mois et continue d l étudier la peinture au Louvre.

1799 – 1801 Séjour à Lyon, Paris de nouveau Lyon, puis la Provence et Paris.

1802- 1824 – GRANET, PEINTRE DE ROME

Retour de Granet et Forbin en Provence et premier voyage à Rome avec embarquement à Marseille et étapes à Livourne, Pise, Sienne, Florence. Arrivé en juillet Granet y rencontre le peintre Denis qui le conseille dans les tableaux à exécuter (Vue du Temple de Minerva Medica ) .

Rencontre avec Cacault qui, après l’échec au Salon de Paris (tableaux endommagés à la douane), lui ouvrira les portes de son propre salon et lui permettra d’exposer ses œuvres..

Retour en Italie dans l’escorte du cardinal Fesch et entrée à Rome le 2 juillet 1803. Granet établit son atelier au couvent de la Trinité-des Monts ( 1804).

1805 – 1807 – Le 9 mars 1807/ le cardinal Fesch demande à Granet d’acheter à Rome des tableaux pour son compte personnel. Dès ces premières années, Granet aura séjourné à Tivoli.

1808 – Siméon remercie Granet de I’envoi du carnet de dessins de Rome

1809 – Granet a été malade et passe sa convalescence à l’Ariccia.

1810 – Le 27 juin, Granet est reçu membre de la Société des sciences, des lettres, de l’agriculture et des arts d’Aix-en-Provence qui deviendra plus tard ( 1829) I’Académie d’Aix-en-Provence. Septembre : séjour à Tivoli.

François-Marius Granet franc-maçon: Également en  1810, c’est au grade de Maître qu’il participe aux travaux de la loge Marie-Louise, ce qui laisse supposer une activité déjà ancienne dans les ateliers du Grand-Orient.

1811 – Février : Séjour à Frascati, retour à Rome. Voyage à Naples (en mai / juin).

1812 – Mai : Florence avec Forbin, Granet y reçoit le titre de professeur associé à l’Académie des Beaux-Arts de Florence. En juin, il est nommé peintre de paysage historique de la reine de Naples.

1813 – Le 21 mars, Siméon demande à Granet « des petites vues, de petits dessins de vos tableaux afin que je forme un second volume au premier que vous m’avez rempli à Rome ». Il veut aussi un pendant au tableau qu’il possède.

1814 – Exposition du premier Chœur des Capucins à l’Ambassade de France à Rome. Le succès de cette composition sera tel qu’elle sera suivie de 16 autres sur le même thème.

1819 – Séjour en France, nommé en septembre Chevalier de la Légion d’honneur.

Deux Chœurs des Capucins en Angleterre, l’un à Carlton House, l’autre au Wales Museum de Cardiff.

1820 – Granet travaille à un Montaigne chez Le Tasse et voyage beaucoup entre Aix, Rome, Gênes et Pérouse.

1821 – Forbin conseille à Granet de peindre de petits tableaux pour les vendre à Paris, en les faisant ébaucher par ses élèves. Fin mai : Granet a envoyé un Chœur des Capucins au roi d’Angleterre pour la somme de 20 000 francs (Buckingham Palace, collections royales d’Angleterre).

Exposition dans l’atelier de Granet à Rome de l’Intérieur de l’église basse de Saint-François d’Assise qui sera acquis l’année suivante par les Musées Royaux (Paris, Musée du Louvre).

1822 – En août, à Frascati, Granet peint [e Cardinal Aldobrandini recevant le Dominiquin à Frascati qui sera acquis plus tard par le prince Borghese-AIborandini, propriétaire de la villa du Belvédère. En outre il commence Le Cloître des Chartreux .

1824 – A Paris, atelier de Delacroix. Séjours à Lyon, Aix où Granet achète ,deux « campagnes » près de Saint-Jean de la Pinette. Le 14 octobre,  nomination comme conservateur-adjoint honoraire des tableaux des Musées Royaux.

1825-1833 – GRANET, CONSERVATEUR AU LOUVRE

1826 – Le 29 mars, Granet est nommé Conservateur en Chef des Peintures au Louvre.

1827 – Nomination comme peintre de paysage à l’Académie royale des Beaux-Arts de Berlin.

Réalisation du Cloître de Saint-Trophime d’Arles et du Cloître de Saint-Sauveur à Aix (Musée Granet).

1829 – dernier séjour de Granet à Rome

« Nous sommes à Rome mais après 24 jours de voyage, l’on retrouve toujours sa maison avec délices» (6 novembre).

1830 – Le 8 mai : Élection de Granet à l’Institut par vingt-deux voix au second tour.

Fin juillet : Dernier séjour de Granet à Tivoli et à Subiaco puis déport définitif de Rome en septembre avec Marcellus, gendre de Forbin « chargé d’une caisse d’études faites tant à Rome que dans les environs ». Ils visitent Genève guidés par le duc de Montmorency-Laval.

1831 -1832-1833 – Fréquents séjours chez Heirieis, à Arles et à Aix. Le Ier mai, il est fait officier de la Légion d’Honneur. Le 4 mai, un logement lui est accordé à l’Hôtel du Grand Contrôle à Versailles. Le 5 mai, Louis-Philippe crée le Musée Historique de Versailles et en nomme Granet Conservateur.

1833 – 1848 GRANET CONSERVATEUR DE VERSAILLES

1834 – Le 27 septembre : Admission à Académie impériale de Saint-Pétersbourg

1835 – Il met en dépôt au Musée des Beaux-Arts de la ville d’Aix, le tableau d’Ingres acquis par l’État, le Jupiter et Thétis (Musée Granet)

1836 – Le Cloître des Chartreux terminé depuis 1835 entre ou Musée Granet à Aix.

1838 – Le 20 septembre Granet reçoit de la reine de France, Marie-Amélie, un porte-crayon en émail avec un brillant enchâssé.

1839-1840-1841 – Longs séjours à Versailles où la production picturale de Granet est très importante. Mort de son ami Auguste de Forbin le 23 février 1841

1843 – Mariage avec Marie-Madeleine Appoloni, dite Nena, à Versailles.

1844 – 1849 GRANET, DIRECTEUR HONORAIRE DU MUSÉE D’AIX

Granet est nommé Directeur Honoraire du Musée d’Aix.

1845-1846-1847 – Nombreuses activités avec présentations importantes au Salon tous les ans, et ce malgré la mort de son épouse le 9 janvier 1847.

1849 – Le 21 novembre,  Granet meurt à Aix, il est enseveli dans la chapelle Saint-Jean-de-la-Pinette auprès de sa femme et sous son tableau La messe des Morts.

 

Complément de la biographie de F.M Granet: amisdumuseegranethistoire-de-lassociation