Page de couverture:

« Les sites cézanniens du pays d’Aix », Hommage à John Rewald est un ouvrage publié à l’occasion du Colloque Rewald-Cézanne à Aix-en-Provence, les 10-11-12 juillet 1996 en parallèle de l’exposition de photographies Les Sites cezanniens vus par John Rewald, présentée au Musée Granet.

L’association des Amis du Musée Granet et de l’œuvre de Cezanne a participé à l’organisation du Colloque avec la ville d’Aix-en-Provence et le Musée Granet

L’association des Amis du Musée Granet et de l’œuvre de Cezanne a participé à la réalisation de cet album en 1996, en collaboration avec la Réunion des musées nationaux.

Notre association — qui a vocation de rassembler tous les amis de Cezanne — œuvrera pour que l’étude des sites cezanniens se poursuive, et appuiera tous efforts tendant à leur sauvegarde et à leur aménagement.  Jean-Michel Royer — Président de l’association —

  • Sainte-Victoire — Jas de Bouffan — Estaque
  • Gardanne — Château Noir — Carrières de Bibémus
  • Arc — Ateliers des Lauves — Aix-en-Provence

Autant de noms qui nous font penser à l’œuvre de Paul Cezanne.

Riche d’un inédit de John Rewald, d’extraits des correspondances et des écrits de Paul Cezanne et des contemporains, ce livre tisse les liens entre les sites cezanniens et les peintures du maître d’Aix.

Un livre comme une invitation à la promenade sur les traces du peintre.

Ci-dessous, quelques éléments biographiques pour mieux appréhender John Rewald, cet historien d’art qui joua un rôle si important dans la connaissance de Cezanne.

John Rewald (1912 Berlin-1994 New York), quitte l’Allemagne pour la France en 1933 après l’accession au pouvoir d’Hitler. Installé à Paris, il soutient, à la Sorbonne, en 1936, une thèse sur les relations entre Zola et Cezanne, thèse de Doctorat  qui obtient le prix Mignet 1938. Durant cette période ( 1933-1939), il réside pendant les vacances au Château Noir à Aix -en-Provence, où en compagnie de Léo Marchutz, il entreprend ses premières recherches sur les motifs cezanniens. Ses rencontres avec les artistes, les écrivains et les critiques lui permettent l’accès aux archives des familles de nombreux artistes, Pissarro, Redon, Renoir, Signac et Cezanne. La rencontre avec Felix Féneon et les conseils de celui-ci, lui facilitent encore plus l’accès au milieu de l’art.

 À partir de 1941, aux États unis où il a émigré, il commence une brillante carrière d’historien de l’art. À son activité d’écrivain sur l’Histoire de l’Impressionnisme et du Postimpressionnisme (1860-1900), il faut ajouter celle d’enseignant (universités de Chicago et de New York) et de conseiller de grands collectionneurs. Il influença les achats de ces derniers vers les œuvres des artistes français impressionnistes et postimpressionnistes. Après, s’être consacré à des biographies d’artistes de ces 2 périodes, la majeure partie de ses recherches est dédiée à Cezanne, son artiste préféré.

L’atelier Cezanne a pu être sauvé, restauré, aménagé et ouvert au public dans les années 1952-1954, grâce à son intervention déterminante. À sa mort, en 1994, John Rewald est enterré à Aix, près de la tombe de Cezanne.

Après avoir introduit la rigueur universitaire et scientifique dans l’Histoire de l’Art, il reste à ce jour encore la référence sur la période 1860-1900 impressionniste et postimpressionniste et sur Paul Cezanne.

Site de la société Cezanne: societe-cezanne.fr/la-societe-paul-cezanne/

Catégories : Publications