Origine de l’association

Les origines du musée Granet remontent aux XVIIe et XVIIIe siècles, époque où les membres du parlement de Provence ont constitué de remarquables collections personnelles. Au moment où la révolution éclate des collections historiques et archéologiques sont déjà présentes à l’hôtel de ville. Alexandre-Jules-Antoine Fauris de Saint-Vincens (1750-1819) homme politique, archéologue et homme de lettres joue un rôle fondamental dans la sauvegarde du patrimoine de la ville d’Aix-en-Provence dont il fut maire . (Auteur de nombreux écrits sur l’histoire et les antiquités de Provence).

L’achat par la ville en 1821 de son cabinet de curiosités installé à l’hôtel de ville est à l’origine de l’idée d’un musée public. De nombreuses donations vont venir enrichir les collections jusqu’à celle de Françoise-Marius Granet ( 1849) dont le musée porte le nom depuis 1949.

Quelques précisions:  dictio.sensagent.leparisien.A Saint-Vincens

Juin 1965 voit la création de l‘ASSOCIATION DES AMIS DU MUSEE GRANET ET DU QUARTIER MAZARIN sous la présidence de Monsieur de Vitrolles et  des vice-Présidents de droit: Messieurs l’abbé Desthieux, J.J Gloton et L Malbos

Extrait de l’assemblée générale de l’assemblée constitutive 15 juin 1965

Composition du conseil d’administration

Vingt ans plus tard en juillet 1985, dans la continuité de cette 1ère association d’Amis du musée Granet, se fondait l’Association des Amis du Musée Granet et de l’œuvre de Cezanne sous la présidence de Monsieur Georges Duby, dont la personnalité signifiait pour les membres fondateurs attachés à la valorisation du patrimoine aixois , l’exigence culturelle et artistique retenue

Appelé à prendre des charges de premier ordre (président de la septième chaîne), M Georges Duby , demanda à être déchargé de la présidence effective de l’Association. Madame Marie-Christine Gloton prit la rélève, en même temps que M Duby acceptait de prendre la présidence d’honneur. En 1987 Georges Duby a été élu à l’Académie française au fauteuil de Marcel Arland.

L’objectif de l’association est  le soutien et la promotion de l’action du musée dans toute sa diversité (acquisition d’œuvres, mécénat, transmission, développement culturel…)

Elle a également pour mission de fidéliser un public qu’elle élargit et motive par les diverses activités culturelles qu’elle organise.

Elle compte aujourd’hui environ 500 adhérents dont la plupart apportent leur soutien depuis de nombreuses années.

L’association, 35 années d’activité

L’association des Amis du Musée Granet et de l’œuvre de Cezanne fut créée en 1985 sous la présidence de Georges Duby, membre de l’Académie française.

L’association a pour vocation d’accompagner la direction du musée Granet dans ses objectifs de conservation, d’acquisition, de restauration, de publication concernant son patrimoine et de participer à l’enrichissement du musée en matière d’œuvres d’art.

L’association participe en outre à la vie du musée par des animations à caractère culturel et artistique. Elle organise régulièrement pour ses membres des conférences, des sorties et des voyages culturels et avec le concours des lycéens au musée, c’est aux jeunes générations que l’association s’adresse pour leur faire découvrir les collections du musée.

L’association se donne pour but spécifique de faciliter et de contribuer au développement du patrimoine cezannien du musée Granet et de participer par tous moyens, si elle en est sollicitée, à la sauvegarde des sites cezanniens et à leur accessibilité au public.

Site de la société Paul cezanne: societe-cezanne la-societe-paul-cezanne/

Les présidents et présidentes de l’association:

  • Georges Duby                         Marie-Christine Gloton                 Philippe Blamont
  • Jean-Michel Royer                Jacques Aurientis                          Francis Rueff
  • Jean-Claude Reviron             Stanis Le Menestrel                     Jean-Claude Reviron

Le musée Granet: son histoire

Un musée de collectionneurs
ECOLE FRANCAISE DU XXe, SALLE GRANET

Le musée Granet est installé dans l’ancien prieuré des chevaliers de Malte, sur le parvis de Saint Jean de Malte, il tire son nom de l’Aixois François-Marius Granet peintre français dont l’essence de la créativité est conservée dans les lieux à la suite de la donation. Inauguré en 1838, le musée est une institution de la ville d’Aix-en-Provence. Les premiers dons de collections remontent à 1840.

Il présente sur plus de 4 000 m² près de 600 peintures et sculptures de l’antiquité au XXIe siècle et les 73 chefs-d’œuvre de la donation Meyer en 2006. (Détails à la rubrique mécénat, publications) Le musée propose également dix peintures de Paul Cezanne, dont une version des Grandes Baigneuses.

En 2010, le musée reçoit en dépôt l’inestimable collection Jean et Suzanne Planque constituée de 300 chefs-d’œuvre dont l’essentiel est présenté depuis 2013 dans les nouveaux espaces du musée Granet à la chapelle des Pénitents sous l’intitulé, « Granet XXe ».
Les collections permanentes en font l’un, des plus riches musées de province, avec des œuvres de peintres pour la plupart, Français du XVIe au XXe siècle et des différentes écoles d’art néerlandais, flamand et italien.

Place Saint-Jean de Malte, la façade du musée Granet (Ancien prieuré des Chevaliers de Malte, XVIIe siècle)

12 000 CHEFS-D’ŒUVRE !
C’est par l’acquisition par la ville d’Aix, mais aussi par des legs considérables, comme celui de François-Marius Granet, que le musée Granet va prendre toute sa consistance et s’agrandir pour devenir aujourd’hui le musée aux plus de 12 000 œuvres et chefs-d’œuvre.

La chapelle des Pénitents blancs date de 1654. Elle est aussi connue sous le nom de chapelle des Carmes. De 1865 à 1878, la municipalité installe dans la chapelle une annexe du musée Granet afin d’y accueillir l’importante donation Jean-Baptiste Bourguignon de Fabregoules (collection, léguée en 1860, comprenant environ 143 sculptures européennes du 15e au 19e siècle). Puis transformée en école de 1880 à 1970 et centre de congrés, durant les années 1971-2001, la chapelle sera, après réhabilitation, de nouveau un lieu d’exposition en 2013.

.

La Chapelle des Pénitents Blancs sous l’appellation Granet XXe
Chapelle des pénitents Granet XXe

En 2013, la chapelle des pénitents devenue, Granet XXe, lève le rideau sur les œuvres de la collection de la Fondation Planque, en dépôt pour 15 ans au musée.

Elles ont rejoint leur nouvel écrin, à la chapelle des Pénitents blancs où elles sont désormais exposées. Restaurée à cet effet, cette extension du palais de Malte offre 700 mètres carrés d’exposition supplémentaires dédiés à l’art moderne et contemporain.

Site du musée Granet: .museegranet/histoire-du-musee.

.

François-Marius Granet

Jean Auguste Ingres , portrait de François-Marius Granet (1807) huile sur toile 75 X 53 cm

François-Marius Granet, né à Aix-en-Provence (1775) où il suit des cours de dessin à l’Académie dans l’atelier du peintre aixois Jean-Antoine Constantin.

En 1796, il s’installe à Paris où il côtoie Jean-Auguste-Dominique Ingres  alors élève de  Jacques-Louis David. En 1802, avec le soutien de son ami d’enfance Auguste de Forbin ( peintre, écrivain, archéologue ) part à Rome, où il vécut durant 22 ans, et acquit la notoriété. Peintre et dessinateur néoclassique, les monuments anciens, les scènes de la vie des artistes, les intérieurs d’églises et de couvents sont les thèmes privilégiés de sa peinture.

De retour à Paris, il devient en 1824 conservateur au Musée du Louvre, puis directeur des galeries historiques du château de Versailles en 1833. Il revient à Aix-en-Provence en 1848, où il décède en 1849.

Il lègue au musée Granet, le contenu de son fonds d’atelier, et fait don de l’essentiel de sa collection de peintures et de dessins, et de ses collections d’art hollandais et italien du XVIIe siècle.

L’œuvre de François Marius Granet est également visible à Paris, au Musée du Louvre et au Petit Palais, en Province, à Grasse, Montauban, Dijon et à l’étranger en Russie à l’Ermitage de Saint-Pétersbourg et aux États-Unis au Metropolitan Museum of Art de New York.

Lien: wikiwand.com/fr/Francois_Marius_Granet

Jean PLanque

Phrase extraite des Carnets de Jean Planque, proposée à l’entrée du Musée Granet XXe

J’ai mieux aimé les tableaux que la vie. Ma vie=tableau. { …} Le tableau s’impose à moi avec brutalité dans sa totalité et je pressens. Je pressens le mystère, ce qui ne peut-être dit ni à l’aide de la musique, ni à celle des mots. Immédiate préhension. Chose émotionnelle. Possession de tout mon être.

Je suis en eux et eux en moi Tableaux! »

Jean Planque, Composition bleu, blanc, rouge 21X14,5 gouache

Jean Planque (1910-1998), découvre la peinture pendant ses études de commerce. Après avoir exercé plusieurs métiers et s’être révélé comme excellent vendeur, ce qui lui assure des revenus suffisants lui permettant de travailler à mi-temps. Il rencontre des galeristes et commence ses premiers achats d’œuvres d’art. La commercialisation d’un produit inventé avec un ami chimiste lui assure une rente. De 1948 à 1951, il s’installe à Puyloubier afin de suivre les traces de Cezanne, puis rejoint Paris, où il suit des cours et surtout découvre l’Art contemporain, et rencontre sa femme en 1952.

Un revers de fortune l’oblige à gagner sa vie, il se rend à Bâle en 1955 où il rencontre Ernst Beyeler et leur collaboration dure jusqu’en 1972. La galerie Beyeler devient au fil des ans l’une des plus importante d’Europe. Pendant cette période, il rencontre Jean Dubuffet, Sonia Delaunay, Bazaine, Picasso, Giacometti. Malade, il s’installe à Morges, puis en 1981 à la Sarraz, il restera un conseiller précieux de Beyeler et se remet assidûment à la peinture.

C’est en 1997 qu’il crée la Fondation Jean et Suzanne Planque.

La Communauté du Pays d’Aix signe en 2010 avec la Fondation, une convention de dépôt pour 15 ans des œuvres réunies par Jean Planque qui seront présentées à la chapelle des Pénitents blancs, « Granet XXe », restaurée à cet effet.

Portrait de Jean Planque, bronze, Kosta ALex

Quelques artistes dont Kosta Alex ont fait don à la Fondation Planque d’une ou plusieurs de leurs œuvres pour honorer la mémoire de Jean Planque. Kosta Alex a réalisé une sculpture en bronze du portrait de son ami.

Composition; Maloir, Nicolas de Staël, (1914-1955), huile sur toile
Femme au chat assise dans un fauteuil, Pablo Picasso, (1881-1973) huile sur toile

Œuvres de la Fondation Jean et Suzanne Planque en dépôt au musée Granet xxe

Jeune Pierrot , Georges Rouault,(1871-1958), huile sur carton

Site de la Fondation: fondationplanque.ch/accueil/

Rubrique exposition: amisdumuseegranet.com/category/expositions/